Covid19: Colfontaine.be Aide et Solidatité


carte d identitesrevcie etrangers

Service ‘population-état-civilpermiscasier judiciaire ’:

vérifiez si votre déplacement est indispensable en cliquant ici !

 

 

 

 

Dans le cadre de la crise sanitaire et en conformité avec la circulaire du Ministère de la Fonction Publique relative au fonctionnement des services publiques,les services communaux seront accessibles uniquement sur rendez-vous dès ce lundi 26 octobre.

Les rendez-vous se prennent par téléphone :

  • Service Population (cartes d'identité...) : 065/887320
  • Etat-Civil (naissances, décès, mariages): 065/887327 ou 28
  • Permis de conduire-Casier judiciaire : 065/887325
  • Agence de Développement Local : 065/887318
  • Urbanisme/Logement : 065/887386
  • Travaux : 065/887496
  • Finances (taxes) : 065/887424
  • Service Culture, Fêtes et Cérémonies : 065/353626
  • Guichet social (PCS) 065/ 887380
  • Service prévention : 065/ 887365

Nous vous rappelons qu’une grande majorité des démarches administratives peuvent s’effectuer via les téléservices en cliquent sur le lien suivant : https://colfontaine-citoyen.lescommunes.be/ Attention, les personnes se présentant à l’Administration communale sans rendez-vous ne pourront être reçues et leur demande ne pourront être traitées.

Merci de votre compréhension

 

La forêt de Colfontaine PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 05 Août 2009 09:11



Forêt de ColfontaineEntre 1828 et 1842, par trois achats successifs, Henri DEGORGE (principal fondateur de la grosse industrie houillère dans le Borinage et créateur du complexe industriel minier du Grand Hornu), réussit à reconstituer un domaine forestier de 545 ha auquel jouxtaient encore les bois d’Audenarde, de Blaugies et de Saint-Ghislain.

Sous sa direction éclairée furent créées, sur plan de l’architecte parisien Séquenard (auteur du jardin des tuileries), les allées de desserte de la forêt, destinées à faciliter son exploitation.

Au début du XX ème siècle, la forêt de Colfontaine fut menacée de destruction pour faire place à l’exploitation houillère. Comme mentionné ci-avant, le 20 mai 1907, un meeting de protestation rassembla une grande foule qui voulait préserver ce seul parc naturel du Borinage.

Le 20 octobre de la même année l’Etat belge achetait la forêt. Celle-ci s’étend actuellement sur quelques 780 ha. Les ruisseaux y sont légion : le ruisseau de Mouligneau, l’Elwasmes, le ruisseau de Liernes et le ruisseau de Colfontaine, ainsi que de très nombreuses sources: celle de l’Ermite et du Cerisieur sont les plus connues. Ce sont Messieurs Libiez, L. Piérard et L. Souguenet qui sont à la base du sauvetage de cette forêt en convainquant l’Etat de racheter ce magnifique domaine.

Lors de la fusion des Communes en 1977, c’est son nom qui a été choisi pour désigner la nouvelle entité. Ainsi, l’appellation d’un espace forestier, constituant l’antithèse d’une agglomération humaine, la désigne-t-elle désormais.

La forêt de Colfontaine est une importante réserve ornithologique et offre également un intérêt sylvestre et botanique exceptionnel. Elle compte aujourd’hui 750 ha environ et est incorporée à la réserve naturelle des “Haut Pays” de Roisin.

Trois itinéraires de promenade ont été proposés par le passé; ils portaient le nom d’hommes illustres:
Promenade n°1 : Albert Libiez
Promenade n°2 : Achille Dieu
Promenade n°3 : Jacques Libiez

 
Bannière