Information

 

Retrouvez toutes les informations concernant la Covid-19 et la vaccination en cliquant-ici.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / À la une / COMMUNIQUE DE PRESSE : Crise énergétique/ éclairage public

COMMUNIQUE DE PRESSE : Crise énergétique/ éclairage public

Crise énergétique : Les Bourgmestres de 11 communes de Mons Borinage décident conjointement d’éteindre l’éclairage public de minuit à 5 heures du matin

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Crise énergétique : Les Bourgmestres de 11 communes de Mons Borinage décident conjointement d’éteindre l’éclairage public de minuit à 5 heures du matin

 

Suite à une concertation menée entre 11 Bourgmestres de l’arrondissement, les communes de Mons, Frameries, Quaregnon, Colfontaine, Saint-Ghislain, Dour, Boussu, Quiévrain, Honnelles, Hensies et Quévy ont pris la décision conjointe d’éteindre l’éclairage public aux heures creuses de la nuit (du 1er novembre au 31 mars, de minuit à 5 heures du matin). En effet, la facture énergétique des communes explose elle aussi et cette décision a pour but de les aider à faire des économies d’énergie.

 

Pour le cas plus précis de Mons, tout sera donc éteint (y compris l’éclairage patrimonial) sauf dans le centre-ville et l’hypercentre de Jemappes, pour des raisons évidentes de sécurité liées à la vie nocturne de ces quartiers. A noter que les voiries régionales gérées par le SPW ne sont pas concernées par la mesure.

 

Pour ce qui concerne les décorations de Noël et l’éclairage y afférant, celui-ci sera maintenu car essentiellement composé de LED, très peu consommateur. A titre d’exemple, tout l’éclairage de noël d’un territoire comme celui de la Ville de Mons et ses 19 communes représente une dépense de seulement 1000€. Compte tenu de l’apport de ces décorations pour les rues commerçantes et des difficultés que les commerçants traversent déjà avec la crise, les communes ont souhaité ne pas les pénaliser. Ces éclairages festifs resteront donc allumés jusque minuit.

 

Globalement, les nouvelles dispositions concernant l’éclairage public permettront aux administrations communales d’économiser environs 1,5 millions d’euro. Une mesure forte donc mais nécessaire compte tenu du contexte.

 

Il faut saluer la qualité de la concertation entre les Bourgmestres des 11 communes qui ont tous adhéré au même principe, quel que soit leur appartenance politique. Cette concertation était d’autant plus nécessaire que les réseaux sont interconnectés entre ces communes.

Actions sur le document