Information

 

Retrouvez toutes les informations concernant la Covid-19 et la vaccination en cliquant-ici.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Annuaire / Le Bois de Colfontaine

Le Bois de Colfontaine

none

Entre 1828 et 1842, par trois achats successifs, Henri DEGORGE (principal fondateur de la grosse industrie houillère dans le Borinage et créateur du complexe industriel minier du Grand Hornu), réussit à reconstituer un domaine forestier de 545 ha auquel jouxtaient encore les bois d’Audenarde, de Blaugies et de Saint-Ghislain.

Sous sa direction éclairée furent créées, sur plan de l’architecte parisien Séquenard (auteur du jardin des tuileries), les allées de desserte de la forêt, destinées à faciliter son exploitation.

Au début du XX ème siècle, la forêt de Colfontaine fut menacée de destruction pour faire place à l’exploitation houillère. Comme mentionné ci-avant, le 20 mai 1907, un meeting de protestation rassembla une grande foule qui voulait préserver ce seul parc naturel du Borinage.

Le 20 octobre de la même année l’Etat belge achetait la forêt. Celle-ci s’étend actuellement sur quelques 780 ha. Les ruisseaux y sont légion : le ruisseau de Mouligneau, l’Elwasmes, le ruisseau de Liernes et le ruisseau de Colfontaine, ainsi que de très nombreuses sources: celle de l’Ermite et du Cerisieur sont les plus connues. Ce sont Messieurs Libiez, L. Piérard et L. Souguenet qui sont à la base du sauvetage de cette forêt en convainquant l’Etat de racheter ce magnifique domaine.

Lors de la fusion des Communes en 1977, c’est son nom qui a été choisi pour désigner la nouvelle entité. Ainsi, l’appellation d’un espace forestier, constituant l’antithèse d’une agglomération humaine, la désigne-t-elle désormais.

La forêt de Colfontaine est une importante réserve ornithologique et offre également un intérêt sylvestre et botanique exceptionnel. Elle compte aujourd’hui 750 ha environ et est incorporée à la réserve naturelle des “Haut Pays” de Roisin.

Trois itinéraires de promenade ont été proposés par le passé; ils portaient le nom d’hommes illustres:

  • Promenade n°1 : Albert Libiez
  • Promenade n°2 : Achille Dieu
  • Promenade n°3 : Jacques Libiez
Actions sur le document